Prendre rendez-vous en ligneDoctolib

Hypnose

 

« La grandeur d’un homme réside dans sa capacité à corriger ses erreurs et à se renouveler continuellement. »

Wang Yang-Ming

Définition de l’Hypnose 

Avant tout, il est intéressant de constater que depuis des millénaires les humains tentent de soulager leurs maux en utilisant la paroles (les premières traces écrites remontent à plus de 6 000 ans).
L’Hypnose en tant que discipline est née en 1841 grâce à James Braid (chirurgien écossais) qui établit les bases scientifiques d’une pratique thérapeutique uniquement verbale.

L’Hypnose est un état modifié de conscience.
C’est un état intermédiaire entre la veille et le sommeil, état que vous connaissez déjà, notamment lorsque vous êtes captivé par une lecture ou happé par un bon film, ou encore lorsque vous êtes en voiture à suivre machinalement une route et que d’un seul coup vous vous demandez comment vous êtes arrivé à cet endroit.

Au cours de son histoire, l’hypnose a évolué, et pour arriver à un état modifié de conscience deux approches différentes se distinguent :

L’Hypnose dissociante

 

L’objectif du thérapeute est de créer une dissociation entre l’esprit conscient et l’inconscient afin de pouvoir travailler directement avec l’inconscient de la personne.

Nous distinguons trois formes d’hypnoses dissociante :

L’hypnose Classique ou hypnose de spectacles.

L’Hypnose Ericksonienne, datant de 1950, du nom de Milton ERICKSON (Psychiatre américain), qui a réactualisé la pratique de l’hypnose en la rendant plus stratégique, avec une approche relativement directive.

La Nouvelle Hypnose, datant de 1979, qui est la technique dissociante la plus couramment pratiquée. C’est une forme adoucie de la méthode Ericksonienne, où la notion de bien-être de la personne est importante.

L’Hypnose non dissociante

 

Que l’on pourrait aussi appeler « associante ».Il s’agit là d’un état de conscience augmentée.

L’Hypnose Humaniste : Elaborée depuis les années 90, et théorisée à partir de 2000 par Olivier LOCKERT et Patricia D’ANGELI.

     Cette approche est diamétralement opposée aux autres formes d’hypnoses pratiquées.

     L’Hypnose Humaniste prend en compte le fonctionnement complet de la personne (corps, émotions, esprit). Ici, il n’est plus question de dissocier la personne, mais au contraire de la reconnecter à encore plus de conscience d’elle-même et du monde autour. Et comme la personne n’est plus « endormie », cela lui permet d’agir en autonomie sur ses blessures émotionnelles, guidée par le thérapeute qui a un rôle d’aide et d’accompagnateur.

L’Hypnose devient ainsi accessible à tous, sans crainte de manipulation, ni perte de contrôle. En plus de la thérapie, elle prend ainsi sa place en coaching dans le cadre du développement personnel.

Pour plus d’explication sur la notion de conscience, je vous invite à consulter le lien ci-dessous sur lequel Olivier LOCKERT vous explique cela parfaitement :

Dans quels cas l’hypnose peut vous aider ?

D’une façon générale, l’hypnothérapie est extrêmement efficace pour tout ce qui ne se règle pas par la simple volonté consciente, et dont la cause n’est pas purement médicale.

PHYSIQUE

Kilos superflus, poids de grossesse, obésité, anorexie, boulimie, et autres troubles alimentaires, mais aussi les problèmes de peaux, migraines, vertiges, dépression, libido, altération d’un sens, maux de dos, stérilité psychologique, troubles sexuels (…)

MENTAL

C’est « plus fort que vous » ? Reprenez le contrôle de vous-même : tabac, grignotages, alcool, jeux, se ronger les ongles, TOC, TIC, grosses peurs ou véritables phobies, gestion du stress, des émotions, troubles anxieux, dépassement de soi (sportif par exemple), manque de confiance (…)

MORAL

Tristesse, mal-être et dépression, angoisse, hyperactivité, hypersensibilité émotionnelle, nostalgie excessive, timidité massive, trac, trop extraverti/introverti, jalousie, colères, agressivité, séparations, deuils, changements personnels importants (…)

LA THÉRAPIE DE COUPLE


Comment retrouver l’harmonie à deux ?

 L’accompagnement se fait par un travail en couple et en individuel sur environ 6 à 10 séances, afin de vous aider à dépasser la phase du couple conflictuel et vous amener au stade de couple « créateur » :

  1. Vérification que chaque personne du couple désire travailler à un avenir commun.

  2. Travail individuel sur chacun des partenaires. La personne travaillera à résoudre ses blessures les plus profondes en Hypnose Humaniste. Explication de la pédagogie du couple.

  3. Poser les bases du quotidien (exercice avec les 2 personnes ensemble).

  4. Autonomisation : comment soigner par soi-même et avec l’aide du conjoint les blessures restantes (exercices pratiques).

Suivez-moi sur les réseaux

Questions fréquentes

Apprenez comment ça marche !

Peut-on être manipulé sous hypnose ?

ABSOLUMENT PAS, et même en réalité bien au contraire ! Votre Inconscient est votre « protecteur interne », celui qui assure votre sécurité, votre vision du monde, votre identité, votre intégrité (…). En état modifié de conscience (sous hypnose), cette part inconsciente de vous devient « plus alerte », donc plus réactive que d’habitude !

Quelle différence avec l’hypnose de spectacle ?

En premier lieu : l’objectif ! L’hypnose de spectacle met en scène l’Hypnose de manière à lui donner l’impression qu’elle est magique.

L’Hypnothérapie utilise l’Hypnose pour aider la personne à atteindre un changement qu’elle ne peut atteindre avec sa seule volonté. De plus, l’Hypnose thérapeutique est douce et non directive, elle prend son temps pour permettre à la personne d’accéder à toutes ses ressources inconscientes.

Comment choisir son Hypnothérapeute ?

Vos premiers échanges doivent être déterminants. Le bon thérapeute est celui qui vous conviendra par sa personnalité, par le feeling qu’il y aura entre vous. Il est également important de connaître le type de formation qu’il ou elle a suivi. L’Hypnose est une discipline complexe basée sur des connaissances théoriques, de la pratique professionnelle et un travail sur soi. Il faut que les compétences pratiques et théoriques aient été validées en fin de cursus par un examen.

L’Hypnose a-t-elle été prouvée scientifiquement ?

Oui, l’état d’hypnose est démontré ainsi que ses effets. De nombreuses études ont montré qu’une suggestion hypnotique entraine des réactions neuronales. Par exemple, parmi elles, celle menée en 1997 par le professeur Stephen Kosslyn, du département de neurologie du Massachusetts General Hospital de Boston : il a présenté à un groupe de seize personnes une palette de couleurs échelonnées et une palette de dégradés de gris. Les réactions de leur cerveau étaient enregistrées par un tomographe à émission de positrons. Lorsque, sous Hypnose, on demandait à chacune de ces personnes de « voir » en couleur la palette de gris, c’était l’aire occipito-pariétale, l’une des zones de reconnaissance des couleurs, qui voyait de la couleur à la place du gris, ce que demandait la suggestion. (trouver une autre étude)

Est-il plus sûr de faire appel à un Hypnothérapeute médecin ?

Ni la psychologie, ni la psychothérapie et encore moins l’Hypnothérapie ne sont enseignées en fac de médecine. Aussi, le fait d’être médecin n’est pas en soi un gage d’être plus à même de vous accompagner pour régler des problématiques inconscientes ou maîtriser l’état d’Hypnose. Un Hypnothérapeute, qu’il soit médecin ou pas, est apte à le faire et ce sans distinction qualitative.

Tout le monde est-il hypnotisable ou réceptif à l’Hypnose ?

Oui !! Bien sûr puisque l’état hypnotique est un état naturel chez tout être vivant. En effet, nous sommes déjà naturellement en état d’Hypnose plusieurs fois par jour, sans même s’en rendre compte parfois. C’est ce qu’on appelle un état « d’absorption ». Celui dans lequel nous sommes lorsque nous sommes en train de lire quelque chose qui nous captive, lorsque nous sommes pris dans une conversation passionnée, ou lorsque nous conduisons et que la voiture « nous ramène toute seule » …

En revanche, il est vrai que cela pourrait « ne pas prendre » à l’instant T, et pour cela c’est très simple : il suffit de ne pas le vouloir ! Si on n’avait pas envie, si on voulait résister au travail de l’Hypnothérapeute, ou si on n’avait pas vraiment envie d’engager le changement … et bien ça ne marcherait pas ! Votre Inconscient bloquerait l’accès, car son seul rôle est de vous protéger.

Peut-on rester « bloqué » en état d’Hypnose ?

Heureusement que non ! Pas plus qu’on ne peut rester en état de concentration ou d’absorption (comme lorsqu’on est happé par un bon film). D’ailleurs, en état d’Hypnose Ericksonienne (ou Nouvelle Hypnose), en fin de séance, on vous « réveille » comme quelqu’un qui « rêvasse » (de toute façon, l’état d’hypnose ne peut guère durer plus de 20 min si il n’est pas maintenu par l’hypnothérapeute).

En revanche, l’état d’Hypnose Humaniste est un état où la personne se sent connectée, donc plus « qu’éveillée », il est donc inutile de vous « réveiller ».

Phasellus ut massa libero mi, id, felis elit. accumsan